Catégories
Tout sur l'industrie du cinéma

Autant en emporte le vent revient à HBO Max avec une nouvelle clause de non-responsabilité

Autant en emporte le vent, HBO Max

Plus tôt ce mois-ci, WarnerMedia a fait le choix de retirer GONE WITH THE WIND du service de streaming HBO Max, un porte-parole affirmant que le film était "un produit de son temps et dépeint certains des préjugés ethniques et raciaux qui ont malheureusement été monnaie courante dans la société américaine. Ces représentations racistes étaient erronées à l'époque et elles sont erronées aujourd'hui, et nous avons estimé que conserver ce titre sans explication et dénonciation de ces représentations serait irresponsable."Il a été dit que le film reviendrait à HBO Max à un moment donné mais qu'il serait combiné avec une discussion sur le contexte historique du film. Le contenu du film ne serait pas modifié"car agir autrement reviendrait à affirmer que ces préjugés n'ont jamais existé."

Eh bien, GONE WITH THE WIND est maintenant revenu sur HBO MAX avec deux vidéos qui discutent du contexte historique du film. Dans la première vidéo, Jacqueline Stewart, animatrice et spécialiste du cinéma chez Turner Classic Movies, discute "pourquoi ce drame épique de 1939 doit être vu dans sa forme originale, contextualisé et discuté,"tandis que la seconde est une présentation d'une heure de" L'héritage compliqué de Autant en emporte le vent "modérée par l'auteur et historien Donald Bogle qui a eu lieu au TCM Classic Film Festival en avril 2019. Avec Vivien Leigh, Clark Gable, Hattie McDaniel , et Olivia de Havilland, GONE WITH THE WIND se déroule pendant la guerre civile et l'ère de la reconstruction et suit la bataille de Scarlett O'Hara pour sauver sa bien-aimée Tara et trouver l'amour pendant la guerre civile.

Bien que Jacqueline Stewart ait appelé GONE WITH THE WIND "l'un des films les plus populaires de tous les temps,"elle dit que le film présente"l'Antebellum South comme un monde de grâce et de beauté sans reconnaître les brutalités du système d'esclavage des biens mobiliers sur lequel ce monde est basé," ajouter, "Le traitement du film de ce monde à travers une lentille de nostalgie nie les horreurs de l'esclavage, ainsi que ses héritages d'inégalité raciale."Stewart a poursuivi en disant que bien que regarder GONE WITH THE WIND puisse être"inconfortable, même douloureux"de nos jours"il est important que les films hollywoodiens classiques soient à notre disposition dans leur forme originale pour être visionnés et discutés."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *