Catégories
Tout sur l'industrie du cinéma

Je pense à la fin des choses Les images révèlent le film Charlie Kaufman Netflix

Si vous n'êtes pas excité pour Je pense à mettre fin aux choses, permettez-moi d'exposer les faits: Charlie Kaufman et son cerveau énigmatique étrange a fait son premier film d'action en direct en plus de 10 ans pour Netflix, le service de streaming qui permet si souvent aux cinéastes de faire tout ce qui est diabolique, avec Jesse Plemons et Jessie Buckley à l'avant de celui-ci. EW vient de déposer les premières images aujourd'hui, et de façon classique Kaufman, elles ne sont pas ouvertement étranges de quelque façon que ce soit, mais vous pouvez juste ressentir quelque chose… plus de choses.

le Synecdoche, New York le réalisateur trafique presque exclusivement dans les esprits, qu'il le veuille ou non. "Je n'ai pas l'intention de faire une foutaise", a-t-il déclaré à EW. «Je ne veux pas faire quelque chose qui« dépasse »une sorte de casse-tête que j'aurais pu faire auparavant. Mais il ne fait aucun doute que j’essaie de m’appuyer sur ce que j’ai déjà fait. »

Je pense à mettre fin aux choses est, sans aucun doute, une stupéfaction. Basé sur le roman acclamé de Iain Reid, le film voit Jake (Plemons) conduire sa petite amie (Buckley) à son domicile d'enfance pour rencontrer ses parents (Toni Collette et David Thewlis). Si vous n'êtes pas familier avec le livre, rassurez-vous simplement que les choses commencent mal et se transforment en une rupture complète de la mémoire, de la réalité et du temps qui tourne autour de l'idée simple de montrer à un autre significatif où vous avez grandi.

"La maison représente l'interaction imaginaire entre quelqu'un que vous ramenez à vos parents – cette panique qui est à deux têtes à ce moment-là", a déclaré Kaufman. "Vous vous inquiétez de ce qu’ils vont penser de vos parents, et vous vous inquiétez toujours de ce que vos parents vont penser d’eux."

Découvrez les images ci-dessous. Je pense à mettre fin aux choses fait ses débuts sur Netflix le 4 septembre. Pour en savoir plus sur le film, voici Plemons taquinant sa «torture psychologique».

im-pense-de-fin-choses-image-2 "width =" 600 "height =" 400 "srcset =" https://cdn.collider.com/wp-content/uploads/2020/07/im-thinking -de-fin-choses-image-2-600x400.jpeg 600w, https://cdn.collider.com/wp-content/uploads/2020/07/im-thinking-of-ending-things-image-2- 768x512.jpeg 768w, https://cdn.collider.com/wp-content/uploads/2020/07/im-thinking-of-ending-things-image-2-1536x1024.jpeg 1536w, https: // cdn. collider.com/wp-content/uploads/2020/07/im-thinking-of-ending-things-image-2-765x510.jpeg 765w, https://cdn.collider.com/wp-content/uploads/2020 /07/im-thinking-of-ending-things-image-2-450x300.jpeg 450w, https://cdn.collider.com/wp-content/uploads/2020/07/im-thinking-of-ending- things-image-2-900x600.jpeg 900w, https://cdn.collider.com/wp-content/uploads/2020/07/im-thinking-of-ending-things-image-2.jpeg 2000w "tailles = "(largeur max: 600px) 100vw, 600px" />

<p class=Image via Mary Cybulski / Netflix

im-penser-à-finir-choses-netflix-image

Image via Mary Cybulski / Netflix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *